Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Alexis de Tocqueville

Alexis de Tocqueville

Philosophe français


Mort à 53 ans
Date de naissance
Date de mort

Il est mort depuis 160 ans, 4 mois et 4 jours

Cause de la mort : tuberculose

Lieu de naissance
Paris, France France
Nationalité : française France
Signe astro
Lion

Alexis-Henri-Charles Clérel, comte de Tocqueville, généralement appelé par convenance Alexis de Tocqueville, né à Paris le , mort à Cannes le , est un philosophe politique, politiste, précurseur de la sociologie et homme politique français.

Né dans une vieille famille de la noblesse de Normandie, il suit des études de droit et devient magistrat en 1827. En 1830, il obtient une mission du ministère pour aller étudier le système pénitentiaire américain, ce qui constitue son passeport pour aller découvrir les États-Unis et comprendre ce qu'il tient pour le meilleur exemple disponible de démocratie. De ce séjour de près d'un an, il tire De la démocratie en Amérique, une analyse du système démocratique en général, de ses vertus, de ses risques et de sa dynamique, et de son illustration particulière américaine, qui connaît un immense succès à sa publication en 1835 et 1840. Celui-ci lui vaut d'être élu à l'Académie des sciences morales et politiques à seulement trente-trois ans, puis à l'Académie française à trente-six.

Il se présente aux élections législatives de 1839 et est élu député de Valognes, dans la Manche, où il sera réélu deux fois. Pendant les dix années qui suivent, il partage son temps entre le Parlement à Paris et sa circonscription normande, où se trouve le château des Tocqueville dans lequel il réside. En 1848, il est élu au suffrage universel à l'Assemblée constituante qui élabore et vote la constitution de la Deuxième République. En 1849, il est ministre des Affaires étrangères de l'éphémère gouvernement Barrot et est élu président du Conseil général de la Manche, à la tête duquel il reste jusqu'en 1852.

Il consacre les cinq dernières années de sa vie aux recherches qui aboutissent à sa seconde grande œuvre, L'Ancien Régime et la Révolution, dans laquelle il cherche à comprendre l'enchaînement des événements révolutionnaires. Il voit dans la Révolution non pas une rupture ou une surprise soudaine mais une accélération d'une évolution déjà engagée sous l'Ancien Régime et qui se poursuit, la Révolution étant alors davantage une continuité qu'une rupture.

Source : Wikipedia