Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Benazir Bhutto

Benazir Bhutto

Femme politique pakistanaise


Morte à 54 ans
Date de naissance
Elle est née il y a 66 ans, 9 mois et 7 jours
Date de mort

Elle est morte depuis 12 ans, 3 mois et 1 jour

Cause de la mort : assassinat

Lieu de naissance
Karachi, Pakistan Pakistan
Nationalité : pakistanaise Pakistan
Signe astro : Cancer
Signe astro chinois : Serpent

Benazir Bhutto (en ourdou : بینظیر بھٹو ; en sindhi : بينظير ڀٽو ; /beːnəziːr bɦʊʈːoː/), née à Karachi le et morte assassinée à Rawalpindi le , est une femme d'État pakistanaise. Elle est Première ministre de 1988 à 1990 et de 1993 à 1996.

Elle est issue d’une riche famille aristocratique, influente en politique. Ses parents sont d’origine sindhi et kurde ; son père, Zulfikar Ali Bhutto, fondateur du Parti du peuple pakistanais (PPP), devient Premier ministre en 1973. Benazir Bhutto étudie à l'université d'Harvard et à celle d'Oxford, où elle préside l'Oxford Union.

Elle retourne au Pakistan en 1977, peu de temps après le coup d'État ayant évincé son père, qui est ensuite exécuté par le régime militaire de Muhammad Zia-ul-Haq, auquel Benazir Bhutto s'oppose. Avec sa mère, Nusrat Bhutto, elle prend alors le contrôle du PPP, qu’elle conduit jusqu’à sa mort, et dirige le Mouvement pour la restauration de la démocratie. À plusieurs reprises, elle est emprisonnée par le gouvernement Zia.

En 1986, après un exil de deux ans au Royaume-Uni, elle rentre au Pakistan et, influencée par l'économie thatchériste, réforme le programme du PPP, lui faisant prendre un tournant libéral. Laïque, Benazir Bhutto devient la première femme élue démocratiquement à la tête d'un pays musulman à la suite des élections législatives de 1988.

Elle est destituée par le président Ghulam Ishaq Khan en 1990 et perd les élections de la même année. Elle retrouve la tête du gouvernement après le scrutin législatif de 1993. Accusée de corruption et violences claniques, elle termine son second mandat en 1996 avec un ordre de destitution du président Farooq Leghari. Afin d'échapper aux poursuites judiciaires, elle s'exile à Dubaï puis à Londres.

Ayant obtenu du président Pervez Musharraf une amnistie, elle rentre au Pakistan pour participer aux élections législatives de 2008. Cheffe de l'opposition, elle est alors favorite et s'associe avec Nawaz Sharif contre Musharraf. Deux semaines avant les élections, elle est tuée lors d'un attentat-suicide après un meeting à Rawalpindi. Sa mort provoque d'importants troubles, trois jours de deuil national et le report des élections, qui sont finalement remportées par son parti ; son mari, Asif Ali Zardari, devient ensuite président de la République.

Source : Wikipedia