Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Grigori Raspoutine

Grigori Raspoutine

Religieux russe


Mort à 47 ans
Date de naissance
Date de mort

Il est mort depuis 102 ans, 4 mois et 26 jours

Cause de la mort : assassinat

Lieu de naissance
Pokrovskoïe, Russie Russie
Nationalité : russe Russie
Catégorie
Religieux
Signe astro
Verseau

Grigori Efimovitch Raspoutine, par la suite Raspoutine-Novyi (en russe : Григорий Ефимович Распутин-Новый), probablement né le 9 janvier 1869 ( dans le calendrier grégorien) dans le village de Pokrovskoïe et mort assassiné le 17 décembre 1916 ( dans le calendrier grégorien), est un pèlerin, mystique et guérisseur russe. Il a été le confident d'Alexandra Feodorovna, épouse de l'empereur Nicolas II, ce qui lui a permis d'exercer une forte influence au sein de la cour impériale russe.

Originaire des confins de la Sibérie, il se présente comme un strannik, un pèlerin mystique errant, et se prétend starets et prophète. Si aucune source ecclésiastique n’atteste son appartenance à un quelconque ordre religieux, il affirme sa fidélité à l'Église orthodoxe russe mais est suspecté d'appartenir à la secte des khlysts. L'hypothèse la plus généralement retenue est qu'il est surtout un aventurier, se présentant comme pèlerin itinérant, doté d'un grand pouvoir de séduction.

En 1907, réputé guérisseur, il est pour la première fois invité par le couple impérial au chevet de leur fils, Alexis, héritier du trône atteint d'hémophilie. Raspoutine gagne en influence, en particulier pendant le conflit mondial. La tsarine et sa famille le considèrent comme un guérisseur, un mystique, voire un prophète. Ses ennemis le décrivent comme un charlatan débauché, mû par un appétit sexuel démesuré et même comme un espion. Il participe ainsi à jeter le discrédit sur la famille impériale et constitue l'un des éléments de la chute des Romanov. Il est assassiné à la suite d'un complot fomenté par des membres de l'aristocratie.

Certaines zones d'ombre subsistent sur sa vie et son influence, sa biographie étant surtout basée sur des témoignages partiaux, en partie alimentés par la propagande antimonarchiste, des rumeurs et des légendes. Après sa mort, son mythe inspire nombre d’écrivains et artistes. Longtemps diabolisé, il bénéficie par la suite en Russie d’une opinion moins défavorable que de son vivant.

Source : Wikipedia