Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Henri IV

Henri IV


Mort à 56 ans
Date de naissance
Date de mort

Il est mort depuis 408 ans, 6 mois et 5 jours

Lieu de naissance
Pau, France France
Catégorie
Familles royales
Signe astro
Sagittaire

Célébrités liées



Louis XIII
(fils)

Louis XIV
(petit-fils)

Anne d'Autriche
(belle-fille)

Marguerite de France
(ex-épouse)

Henri IV, dit « le Grand », né Henri de Bourbon le à Pau et assassiné le à Paris, est roi de Navarre sous le nom de Henri III (de 1572 à 1610), puis roi de France sous le nom de Henri IV (de 1589 à 1610), devenant à ce titre le premier roi de France issu de la maison capétienne de Bourbon. Il cumule ainsi les dignités de roi de France et de Navarre.

Henri est le fils de Jeanne d'Albret, reine de Navarre (elle-même fille de Marguerite d'Angoulême et nièce de François Ier), et d'Antoine de Bourbon, chef de la maison de Bourbon, descendant du roi Louis IX et premier prince du sang. En vertu de la « loi salique », cette filiation fait d'Henri de Bourbon l'un des successeurs naturels des rois de France de la maison de Valois.

Bien que baptisé catholique à sa naissance, il s'implique dans les guerres de Religion en tant que prince du sang, roi de Navarre et chef protestant. Il abjure sa foi huguenote à l'occasion du massacre de la Saint-Barthélemy en 1572, puis redevient protestant en 1576 après sa fuite de la cour de France.

En 1584, il devient l'héritier légitime du trône conséquemment à la mort du duc François d'Anjou, frère cadet et héritier du roi Henri III de France. Les troubles religieux s'exacerbent, notamment sous la pression de la Sainte Ligue qui refuse de voir un huguenot monter sur le trône. L'avènement d'Henri IV survient pourtant en 1589, après l'assassinat du dernier souverain Valois par un moine ligueur.

Pour être accepté comme roi de France, Henri IV poursuit la guerre contre la Ligue, finit par se reconvertir au catholicisme et signe l'édit de Nantes, traité de paix qui tolère dans certaines limites le culte protestant, mettant ainsi fin à deux décennies de guerres de Religion.

Alors qu'il prépare une guerre contre l'Espagne, il est assassiné le par un fanatique charentais, François Ravaillac, rue de la Ferronnerie à Paris.

Sa devise est : Duo prætendit unus, qui peut se traduire par « L'une protège l'autre » (la France et la Navarre).

Source : Wikipedia