Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
 Babur

Babur

Noblesse et royauté


Mort à 47 ans
Date de naissance
Le mercredi
Il est né il y a 541 ans, 3 mois et 13 jours
Date de mort
Le vendredi

Il est mort depuis 493 ans, 5 mois et 1 jour
Lieu de naissance
Andijan, Ouzbékistan Ouzbékistan
Signe astro : Verseau

Babur (persan : بابر), parfois orthographié Baber, un surnom signifiant la « Panthère », né Zhahîr ud-din Muhammad, le à Andijan et mort le à Agra, est un prince timouride de l'Inde et le fondateur de l'Empire Moghol. Il est descendant de Tamerlan par Miran Shah et de Gengis Khan par sa mère. Son père, Omar Sheikh Mirza (1456-1495), est un turco-mongol-persan, roi de Ferghana, une partie du Turkestan, maintenant en Ouzbékistan.

Dans le cadre de la désintégration de l'Empire timouride, il subit une série de vicissitudes et d'échecs, jusqu'à être abandonné par tous à certains moments, n'ayant que quelques dizaines d'hommes sous ses ordres, il parvient toutefois à prendre Kaboul, d'où il lance des raids dans le Sultanat de Delhi et dans d'autres royaumes musulmans d'Inde avant de s'étendre à toute la plaine indo-gangétique et étendre considérablement son territoire en Inde. Lorsqu'il meurt, son territoire s'étend d'Afghanistan au Bengale et comprend certaines des villes les plus peuplées et les plus riches du monde, comme Delhi ou Lahore.

Religieusement, il commence sa vie comme un musulman intransigeant, mais il évolue énormément et, au fur et à mesure qu'il conquiert de nouveaux territoires et qu'il prend de l'âge, Babur devient plus tolérant, permettant à d'autres religions de coexister pacifiquement dans son Empire et à sa cour. Il montre aussi une certaine attirance pour la théologie, la poésie, la géographie, l'histoire et la biologie, des disciplines qu'il favorise à sa cour, ce qui le pousse à être fréquemment rangé dans les représentants de la Renaissance timouride. Ses positions religieuses et philosophiques sont qualifiées d'humanistes.

Son territoire est ensuite développé par ses successeurs, les empereurs moghols suivants, jusqu'à englober la quasi-totalité du sous-continent indien.

Il est l'auteur du Livre de Babur, ou Baburnama, rédigé en tchaghataï, une langue turcique ancêtre du Ouïghour et de l'Ouzbek. Il est traduit en persan après sa mort. Le livre sont ses mémoires qu'il rédige à la fin de sa vie. Il y adopte une prose humble et peu tournée vers la grandiloquence, reconnaissant ses erreurs et ses fautes, ce qui en fait une source importante d'informations sur sa vie et son époque par leur aspect relativement objectif. Il s'agit d'une des rares autobiographies objectives de la littérature islamique médiévale.

L'Empire moghol lui survivra jusqu'à la seconde moitié du XIXe siècle.

Source : Wikipedia