Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
Claude Galien

Claude Galien

Médecin grec


Mort vers 72 ans
Date de naissance
Date de mort

Il est mort depuis environ 1822 ans
Lieu de naissance
Pergame, Turquie Turquie
Nationalité : grecque Grèce
Catégories
Médecins
Écrivains

Galien (en grec ancien : Γαληνός Galīnós / Galênós ; en latin : Claudius Galenus), né à Pergame en Asie Mineure en 129 et mort vers 201, est un médecin grec de l'Antiquité qui exerça à Pergame et à Rome où il soigna plusieurs empereurs.

Auteur prolifique, il demeure dans l'histoire un personnage qui sut allier une puissance spéculative et une recherche passionnée des réalités médicales. En s'appuyant à la fois sur la raison (logos) et l'expérience (empeiria) qu'il appelle « ses deux jambes », il s'est efforcé tout au long de sa vie de construire un système explicatif global rassemblant les parties de l'art médical.

Il est ainsi considéré comme le dernier des grands médecins créateurs de l'Antiquité gréco-romaine et avec Hippocrate, un des fondateurs des grands principes de base sur lesquels repose la médecine occidentale. Il a donné la priorité à l'observation anatomique et a cherché à établir des hypothèses sur les processus physiologiques en procédant à des expérimentations sur les animaux.

Son œuvre fut d'abord en grande partie oubliée en Europe occidentale jusqu'au XIe siècle. Transmise à Byzance et dans le monde musulman, elle reviendra en Europe d'abord à partir de traductions de l'arabe en latin puis à partir de la Renaissance, des sources grecques d'origine.

La théorie médicale de Galien a dominé la médecine jusqu'au XVIIIe siècle mais devra s'incliner devant le développement de la méthode expérimentale qui permettra d'établir, sur une base empirique solide, les modèles du système cardiovasculaire, respiratoire, digestif et nerveux. Cette médecine gréco-romaine finit donc par être éliminée de la pratique médicale occidentale.

Le gentilice « Claude » (Claudius, Κλαύδιος) se trouve par exemple dans un manuscrit byzantin copié autour de l'année 1200 ap. J.-C. On a longtemps pensé que cette composante du nom est née d'une erreur survenue dans la tradition manuscrite latine, mais la source grecque byzantine est antérieure à tous les textes galéniques latins qui transmettent le gentilice Claudius. Avant la découverte du témoin byzantin conservé à Athènes on a pensé que l'abréviation latine Cl. (Clarissimus), qui signifie « brillant » ou « illustre », était apposée comme un titre dans quelques sources latines hypothétiques (Cl. Galien : « le très illustre Galien ») et qu'elle a pu être prise à tort pour un gentilice. Selon l'hypothèse erronée de V. Nutton l'érudit byzantin Jean Argyropoulos l'aurait fait connaître à Byzance au quinzième siècle.

Source : Wikipedia