Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Dominique de Villepin
Dominique de VillepinDominique de Villepin

Dominique de Villepin

Homme politique français


ÂGE 65 ans
Date de naissance
Lieu de naissance
Rabat, Maroc Maroc
Nationalité : française France
Signe astro
Scorpion
Signe astro chinois : Serpent
Taille

191 cm

Né le même jour : 14/11/1953
Patrick Sébastien

Dominique de Villepin, né le à Rabat (Maroc), est un homme politique, diplomate, écrivain et avocat français.

Considéré comme un visionnaire par les uns pour son refus d'engager en 2003 la France dans la guerre d'Irak, critiqué par ses détracteurs pour le mouvement contre le contrat première embauche (CPE) et l'affaire Clearstream, Dominique de Villepin est un diplomate de formation et un proche collaborateur de Jacques Chirac. Il est successivement ministre des Affaires étrangères entre 2002 et 2004, puis de l'Intérieur de 2004 à 2005 dans les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin, avant d'être nommé Premier ministre par le président le .

Durant son mandat en tant que Premier ministre, la France connaît une forte croissance, le chômage baisse continuellement, l'endettement public est contenu, la charge de la dette publique est réduite. Il quitte la tête du gouvernement le lors du début de la présidence de Nicolas Sarkozy.

Depuis, en retrait de la vie politique française, sa position sur la « guerre contre le terrorisme » a été remarquée à la suite des attentats du 13 novembre 2015 en France. Il défend l'idée que la politique étrangère américaine agressive ne saurait être un modèle pour la France. Selon Dominique de Villepin, les opérations militaires menées par l'OTAN au Moyen-Orient et au sud de la Méditerranée alimentent un processus de haine et de destruction qui conduisent à davantage de chaos et de guerres. Il est selon lui nécessaire d'adopter une stratégie politique capable de penser des opérations très au-delà des bombes et de l’action militaire stricto sensu.

Après Georges Pompidou et Raymond Barre, il est la troisième personnalité sous la Ve République à devenir chef de gouvernement sans jamais avoir brigué un mandat électif au suffrage universel avant son entrée en fonction, et le seul à ne s'être jamais présenté à une élection au suffrage universel par la suite.

Source : Wikipedia