Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Houari Boumédiène

Houari Boumédiène

Homme politique algérien


Mort à 46 ans
Date de naissance
Il est né il y a 88 ans, 3 mois et 3 jours
Date de mort

Il est mort depuis 41 ans, 10 mois et 30 jours

Cause de la mort : maladie de Waldenström

Lieu de naissance
Houari Boumédiène, Algerie Algerie
Nationalité : algérienne Algerie
Signe astro : Vierge
Signe astro chinois : Singe

Mohamed Boukherouba (en arabe : محمد بوخروبة), dit Houari Boumédiène (en arabe : هواري بومدين), né officiellement le à Aïn Hassainia située près de Guelma et mort le à Alger, est un colonel et un homme d'État algérien. Il est le 2e chef de l'État de 1965 à 1976 puis président de la République de 1976 à 1978.

Militaire de carrière, chef de l'État-major général de l'Armée de libération nationale de 1959 à 1962, il occupe de hautes fonctions d'État, tel que ministre de la Défense sous Ben Bella I en , poste qu'il cumule avec celui de vice-président du Conseil durant la présidence d'Ahmed Ben Bella de à .

À la suite d'un coup d’État qualifié de « réajustement révolutionnaire », Houari Boumédiène devient en date du président du Conseil de la Révolution, jusqu'au , date à laquelle il est élu président de la République, jusqu'à sa mort le tout en gardant son portefeuille de ministre de la Défense. Il a été président du Front de libération nationale dès le coup d'État et durant son mandat à la présidence de la République.

Après la guerre d'indépendance, l'Algérie connait un développement économique et social important sous son gouvernement. Entre 1962 et 1982, la population algérienne passe de 10 à 20 millions de personnes et, massivement rurale avant l'indépendance, est urbanisée à 45 %. Le revenu annuel par habitant, dû aux inégalités des classes sociales, qui n’excédait pas 2 000 francs en 1962, dépasse 11 000 francs vingt ans plus tard, tandis que le taux de scolarisation oscille de 75 à 95 % selon les régions, loin des 10 % de l'Algérie française. [réf. nécessaire] Toutefois, il maintient un régime à parti unique et la priorité donnée au développement industriel lui fait négliger l'agriculture.

Il fut secrétaire général du mouvement des non-alignés de à . En son honneur l'aéroport d'Alger porte son nom : aéroport d'Alger - Houari Boumédiène, ainsi que sa commune de naissance.

Source : Wikipedia