Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Jacqueline Maillan
Jacqueline MaillanJacqueline Maillan

Jacqueline Maillan

Actrice française


Morte à 69 ans
Date de naissance
Elle est née il y a 97 ans, 10 mois et 15 jours
Date de mort

Elle est morte depuis 28 ans, 6 mois et 14 jours

Cause de la mort : hémorragie interne

Lieu de naissance
Paray-le-Monial, France France
Nationalité : française France
Signe astro : Capricorne
Signe astro chinois : Chien
Taille

160 cm

Jacqueline Maillan, née le à Paray-le-Monial et morte le à Paris, est une actrice française, connue principalement pour ses nombreux rôles au théâtre.

Alors qu'elle se destine au départ à jouer la tragédie, Jacqueline Maillan se tourne vite vers la comédie. Elle connaît la notoriété assez tard, à la fin des années 1950, et elle conquiert le public dans des rôles de femmes enjouées et excentriques. Son talent comique lui vaut bientôt le surnom de « de Funès en jupons ». Elle donne d'ailleurs la réplique à Louis de Funès à plusieurs reprises au théâtre, ainsi qu'au cinéma dans Pouic-Pouic, film qui confirme définitivement sa célébrité.

Des années 1960 à sa mort en 1992, Jacqueline Maillan est surtout sollicitée par le théâtre, occupant le premier rôle de nombreuses pièces de boulevard, comme La Facture de Françoise Dorin, ou Potiche et Folle Amanda de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy. Ces rôles hauts en couleur lui valent de nombreux succès, et la diffusion de la plupart de ses pièces à la télévision, par exemple dans l'émission Au théâtre ce soir, lui permet de toucher un large public. A la fin de sa carrière, elle se diversifie en se lançant dans le one-woman-show ; son tout dernier spectacle, Pièce montée, est écrit par Pierre Palmade.

Si elle se fait plus rare au cinéma, Jacqueline Maillan est pourtant l'une des actrices fétiches de Jean-Pierre Mocky, qui lui offre l'un de ses rôles les plus marquants dans Les Saisons du plaisir. Elle campe également une cantatrice mémorable dans Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré.

Source : Wikipedia