Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
Jean Anouilh

Jean Anouilh

Dramaturge français


Mort à 77 ans
Date de naissance
Le jeudi
Il est né il y a 112 ans, 0 mois et 8 jours
Date de mort
Le samedi

Il est mort depuis 34 ans, 8 mois et 28 jours

Cause de la mort : crise cardiaque

Lieu de naissance
Bordeaux, France France
Nationalité : française France
Catégorie
Écrivains » Dramaturges
Signe astro : Cancer
Signe astro chinois : Chien

Jean Anouilh (/a.nuj/) est un dramaturge et scénariste français né le à Bordeaux (Gironde) et mort le à Lausanne (Suisse). Son œuvre théâtrale commencée en 1932 est particulièrement abondante et variée : elle est constituée de nombreuses comédies souvent grinçantes et d'œuvres à la tonalité dramatique ou tragique comme sa pièce la plus célèbre, Antigone, réécriture moderne de la pièce de Sophocle.

Anouilh a lui-même organisé ses œuvres en séries thématiques, faisant alterner d'abord Pièces roses et Pièces noires. Les premières sont des comédies marquées par la fantaisie comme Le Bal des voleurs (1938) alors que les secondes montrent dans la gravité l'affrontement des « héros » entourés de gens ordinaires en prenant souvent appui sur des mythes comme Eurydice (1941), Antigone (1944) ou Médée (1946).

Après la guerre apparaissent les Pièces brillantes qui jouent sur la mise en abyme du théâtre au théâtre (La Répétition ou l'Amour puni en 1947, Colombe en 1951), puis les Pièces grinçantes, comédies satiriques comme Pauvre Bitos ou le Dîner de têtes (1956). Dans la même période, Jean Anouilh s'intéresse dans des Pièces costumées à des figures lumineuses qui se sacrifient au nom du devoir : envers la patrie comme Jeanne d'Arc dans L'Alouette (1953) ou envers Dieu comme Thomas Becket (Becket ou l'Honneur de Dieu en 1959). Le dramaturge a continué dans le même temps à servir le genre de la comédie dans de nombreuses pièces où il mêle farce et ironie (par exemple Les Poissons rouges ou Mon père ce héros en 1970) jusque dans les dernières années de sa vie.

Jean Anouilh a également adapté plusieurs pièces d'auteurs étrangers, Shakespeare en particulier. Il a aussi mis en scène certaines de ses œuvres (par exemple Colombe en 1974), en même temps qu'il travaillait à des scénarios pour le cinéma ou à la télévision.

Source : Wikipedia 
L'illusion du plaisir et la peur de la mort sont les seules industries où l'on peut faire lâcher jusqu'à leur dernier sou aux hommes...
Je crois bien que la facilité est le déguisement le plus redoutable du diable.
C'est drôle : on peut très bien marcher, sourire, traverser les rues et être mort.
Nous avons une grande force, c'est de ne pas savoir exactement ce que nous voulons. De l'incertitude profonde des desseins naît une étonnante liberté de manoeuvre.
Au combat, tout le monde a peur. La seule différence est dans la direction qu'on prend pour courir.
Toutes les choses sont dures à naître dans ce monde et dures à mourir aussi.
Je tiens l'intelligence pour peu, c'est l'arme des pauvres.
Il ne faut pas avoir peur des gens méchants, Mademoiselle, ce sont de pauvres diables comme les autres. Les imbéciles seuls sont vraiment redoutables !
Il y a des êtres qui ne peuvent respirer que dans le luxe. Si on leur enlève le luxe, ils s'étiolent.