Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Klaus Schulze

Klaus Schulze

Compositeur allemand


ÂGE 72 ans
Date de naissance
Lieu de naissance
Berlin, Allemagne Allemagne
Nationalité : allemande Allemagne
Catégories
Compositeurs
Musiciens
Signe astro
Lion
Signe astro chinois : Cochon

Klaus Schulze est un musicien allemand, né le à Berlin.

Percussionniste, puis compositeur, producteur et interprète pionnier de musique électronique, il participe aux débuts de Tangerine Dream, de Sand (album Golem) et d'Ash Ra Tempel avant de devenir en solo un des plus prolifiques compositeurs de musique électronique. On remarque ses albums Timewind, Grand Prix de l'Académie Charles-Cros (1975), Moondawn (1976), Body Love (1977), Mirage (1977), Body Love 2 (1977), X (1978), puis Dune (1979), qui marquent l'ère des synthétiseurs analogiques et le point d'orgue d'une carrière exceptionnelle.

Son parcours en musique rock allemande, puis française et internationale, est totalement hors norme tant dans la multiplicité des styles que dans le nombre extraordinaire d'albums produits.

Précurseur et figure de proue du space rock allemand, il fait partie, au début des années 1970, des premiers musiciens à expérimenter ce nouvel instrument qu'est le synthétiseur dont il utilise plusieurs modèles avec brio et une imagination débordante. Marqué par Wagner, le rock psychédélique, la musique répétitive et d'avant-garde, et notamment la musique stochastique de Xenakis, il produit un nouveau genre musical vite suivi par de nombreux émules (il a cependant toujours nié des influences directes de l'avant-garde, notamment de possibles connexions avec Stockhausen). En introduisant des percussions électroniques dans sa musique il devient, un peu avant Kraftwerk, le grand pionnier de la musique entièrement électronique et reste le principal artiste du courant de « musique planante » électronique, essentiellement germanique à l'origine (école de Berlin), qui connaît un succès mondial au milieu de la décennie 1970 grâce au groupe Tangerine Dream. Sa musique est également souvent assimilée au rock progressif.

Extrêmement productif (près de cent albums à son nom et d'innombrables participations), Klaus Schulze s'oriente peu à peu vers une musique originale qui intègre opéra allemand, rythmes et sons étranges. Dans les années 1990, un culte de son œuvre se développe parmi les musiciens de techno, de trance, et de toutes les musiques ambient en vogue.

Source : Wikipedia