Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
Mohamed Siad Barre
Mohamed Siad BarreMohamed Siad Barre

Mohamed Siad Barre

Homme politique somalien


Mort à 75 ans
Date de naissance
Le lundi
Il est né il y a 102 ans, 8 mois et 19 jours
Date de mort
Le lundi

Il est mort depuis 27 ans, 5 mois et 23 jours

Cause de la mort : cause naturelle

Lieu de naissance
Ganane, Somalie Somalie
Nationalité : somalienne Somalie
Signe astro : Balance
Signe astro chinois : Chèvre

Mohamed Siad Barre (somali : محمد سياد بري, Maxamed Siyaad Barre), né le à Ganane (Somalie italienne) et mort le à Lagos (Nigeria), est un officier et homme politique somalien, président de la Somalie entre 1969 et 1991.

Il est commandant de l'armée du gouvernement démocratique de Somalie lors de son accession à l'indépendance en 1960. Six jours après l'assassinat du président Abdirashid Ali Shermarke en 1969, il participe à un coup d'État et prend le pouvoir comme le dirigeant du Conseil révolutionnaire suprême (en) (CRS). D’obédience communiste, il rebaptise le pays la République démocratique somalie et fonde le Parti socialiste révolutionnaire somalien comme parti unique en 1976. Avec le soutien de l'Union soviétique, il tente la modernisation par la nationalisation des banques, l'introduction de l'alphabet somali latin, et la promotion des fermes coopératives.

En 1977, il ordonne une invasion de l'Éthiopie dans le but d'annexer la région de l'Ogaden comme partie d'un projet de pansomalisme. Sa relation avec l'URSS se détériore en raison du soutien de Moscou à l'Éthiopie au cours de la guerre, et il s'allie alors avec les États-Unis. La défaite de la Somalie dans la guerre de l'Ogaden en 1978 provoque une série de rebellions dont la guerre d'indépendance du Somaliland (en) en 1981. Au cours des années 1980, son régime connaît un déclin économique qui contribue à une montée en puissance de l'opposition et de la tribalisation du pays. Simultanément, son régime devient de plus en plus dictatorial, adoptant des mesures répressives en réponse aux rebellions notamment le génocide des Isaaq. Il est renversé par la révolution somalienne en 1991 et s'enfuit en exil au Kenya puis au Nigeria, où il meurt quatre ans plus tard.

Source : Wikipedia