Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Mustafa Kemal Atatürk

Mustafa Kemal Atatürk

Homme politique turc


Mort vers 57 ans
Date de naissance
Date de mort

Il est mort depuis environ 82 ans

Cause de la mort : cirrhose

Lieu de naissance
Thessalonique, Grèce Grèce
Nationalité : turque Turquie
Taille

174 cm

Kemal Atatürk (jusqu'en 1934 : Mustafa Kemal Pacha, en turc ottoman مصطفى كمال پاشا Muṣṭafâ Kemâl Paşa ; à partir de 1935 Kamâl Atatürk), communément appelé Mustafa Kemal Atatürk ou parfois simplement Mustafa Kemal, né en 1881 à une date inconnue à Salonique (alors situé au sein de l'Empire ottoman) et mort le à Istanbul, est un homme d'État turc, fondateur et premier président de la République de Turquie de 1923 à 1938.

Il s'illustre lors de la Première Guerre mondiale, où il devient un héros national grâce à sa contribution lors de la victoire contre toutes attentes sur les Alliés à la Bataille des Dardanelles. Durant l'occupation alliée de l’Empire ottoman, il refuse de voir la nation être démembrée par le traité de Sèvres. Accompagné de partisans, il se révolte contre le gouvernement impérial et crée un deuxième pouvoir politique à Ankara. C'est de cette ville qu'il mène la résistance contre les occupants lors de la guerre d'indépendance turque.

Sous son commandement, les forces turques vainquent les armées arméniennes et italiennes. Puis il défait les armées grecques qui occupent la ville et la région d’Izmir, la Thrace orientale et des îles de la mer Égée (les actuelles îles de Gökçeada, Bozcaada, et Cunda). Après la bataille de la Sakarya d'août à septembre 1921, la Grande Assemblée nationale de Turquie lui donne le titre de « Gazi » (« Le victorieux »). Il parvient ensuite à repousser définitivement les armées grecques hors de Turquie. À la suite de ces victoires, les forces alliées s’engagent à quitter le pays.

Inspiré par la Révolution française, il profite de ce qu’il considère comme une trahison du sultan Mehmed VI lors de l'armistice de Moudros de 1918 pour mettre un terme à son règne le .

Après la proclamation de la République, il déplace la capitale d’Istanbul à Ankara et occidentalise le pays à travers plusieurs réformes radicales dans une volonté farouche de rupture avec le passé impérial ottoman et islamique. Ainsi, il inscrit la laïcité dans la constitution, supprime l'islam en tant que religion officielle, abolit les instances chariatiques, donne le droit de vote aux femmes, et remplace l’alphabet arabe par l’alphabet latin. Sous sa présidence autoritaire dotée d'un parti unique, la Turquie a mené une révolution sociale et culturelle sans précédent, qu’on appelle généralement « révolution kémaliste ». Le , l'Assemblée lui donne le nom d’« Atatürk », littéralement le « Turc-Père », au sens de « Turc comme l’étaient les anciens », le mot « Ata » voulant dire ancêtre.

Il meurt d’une cirrhose le . Au cours de funérailles nationales, il est enterré au musée ethnographique d’Ankara. Son corps repose aujourd’hui dans le mausolée dit de l’Anıtkabir à Ankara.

Source : Wikipedia