Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
Pedro Sánchez

Pedro Sánchez

Homme politique espagnol


ÂGE 49 ans
Date de naissance
Le mardi
Il est né il y a 49 ans, 8 mois et 29 jours
Lieu de naissance
Madrid, Espagne Espagne
Nationalité : espagnole Espagne
Signe astro : Poisson
Signe astro chinois : Rat
Taille

190 cm

Nés le même jour : 29/02/1972
Géraldine MailletAntonio Sabàto, Jr.Steve Hart

Pedro Sánchez Pérez-Castejón (/ˈpeðɾo ˈsant͡ʃeθ ˈpeɾeθ kasteˈxon/) est un homme d'État espagnol, né le à Madrid. Membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), il est président du gouvernement depuis le .

Formé en économie à l'université complutense de Madrid, il travaille comme assistant parlementaire au Parlement européen en , puis en tant que chef de cabinet du Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine en . Il fait partie en de l'équipe du futur numéro deux du PSOE, José Blanco, et devient par la suite un conseiller économique du parti.

Il se présente aux élections municipales à Madrid en , mais il doit attendre pour entrer au conseil municipal. Il est réélu en et devient en député, à la faveur de la démission de Pedro Solbes. Il occupe alors des fonctions de second plan. Il échoue à conserver son siège en , mais le retrouve en après que Cristina Narbona a quitté le Congrès.

À l'occasion des primaires du PSOE pour son congrès extraordinaire de , il est élu secrétaire général avec plus de 48 % des voix. Après que les socialistes ont réalisé aux élections de leur pire score depuis , il tente sans succès de se faire investir président du gouvernement avec le soutien de Ciudadanos.

En conséquence des échecs socialistes aux élections législatives anticipées, en Galice et au Pays basque à l'été , il est mis en minorité par les cadres du PSOE. Il démissionne du secrétariat général, puis de son mandat de député afin de ne pas s'abstenir lors du vote de confiance de Mariano Rajoy. À l'occasion des primaires du 39e congrès socialiste, il est réélu secrétaire général face à Susana Díaz avec 50,3 % des voix.

Il est assermenté président du gouvernement en , après avoir fait voter une motion de censure contre Mariano Rajoy, puis forme le cabinet le plus féminisé de l'histoire. Il annonce huit mois plus tard la tenue d'élections anticipées en , après que le Congrès a rejeté son projet de loi de finances. Le scrutin voit le PSOE remporter la majorité relative au Congrès, signant sa première victoire nationale depuis 2008. Les difficiles négociations avec Unidas Podemos, qui souhaite participer au gouvernement, bloquent son investiture en .

À la suite de ce blocage de nouvelles élections sont convoquées en novembre. De nouveau en tête mais en léger recul lors de ce scrutin marqué par la percée de l'extrême droite, le PSOE conclut un accord de principe pour gouverner avec Podemos. Un mois après le scrutin, le monarque le propose pour la troisième fois depuis 2016 comme candidat à l'investiture du Congrès. Il remporte début la confiance des députés par deux voix d'avance, bénéficiant notamment de l'abstention des indépendantistes catalans d'ERC.

Quelques semaines après le début de son second mandat, il proclame l'état d'alerte, instaure le confinement général de la population et annonce un plan de soutien à l'économie de 200 milliards d'euros pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Source : Wikipedia