Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Albert Lebrun

Albert Lebrun

Homme politique français


Mort à 78 ans
Date de naissance
Il est né il y a 148 ans, 7 mois et 1 jour
Date de mort

Il est mort depuis 70 ans et 24 jours

Cause de la mort : pneumonie aiguë

Lieu de naissance
Mercy-le-Haut, France France
Nationalité : française France
Signe astro : Vierge

Albert Lebrun, né le à Mercy-le-Haut (alors en Moselle) et mort le à Paris, est un homme d'État français. Il est président de la République française du au .

Fils de modestes paysans lorrains, sorti major de l'École polytechnique puis de l'École des Mines, il entame sa carrière politique en Meurthe-et-Moselle, d'abord comme conseiller général puis comme député avec un positionnement modéré. Il fait partie de plusieurs gouvernements de la Troisième République, en tant que ministre des Colonies (1911-1912 et 1913-1914), de la Guerre (1913), des Régions libérées (1917-1919). Proche de Georges Clemenceau puis de Raymond Poincaré, il entre au Sénat en 1920 et en devient l'un des membres les plus influents jusqu'à en être élu président, en 1931.

En 1932, après l'assassinat de Paul Doumer, il est élu à la présidence de la République. Son premier mandat est marqué par une instabilité politique chronique, la succession de plusieurs gouvernements et les événements du , qui le conduisent à désigner un cabinet d'union nationale ; en outre, il ne peut empêcher l'accession au pouvoir du Front populaire et de son chef, Léon Blum, dont il exècre le programme.

À l’approche de la Seconde Guerre mondiale, apparaissant comme une figure de consensus, il accepte de briguer un second mandat, fait unique sous la Troisième République depuis Jules Grévy. Réélu, il voit sa présidence abrégée un an plus tard par la défaite des armées alliées, la signature de l'armistice avec l'Allemagne et l'instauration du régime de Vichy par Philippe Pétain. Il est alors placé par les Allemands en résidence surveillée jusqu'à la Libération, lors de laquelle le général de Gaulle s'attribue les fonctions de chef du gouvernement et de chef de l'État. Le mandat d'Albert Lebrun, qui n'a jamais démissionné de sa fonction de président de la république, devait en principe s'achever en 1946.

Source : Wikipedia