Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
Jean-Sébastien Bach
Jean-Sébastien BachJean-Sébastien BachJean-Sébastien Bach

Jean-Sébastien Bach

Compositeur classique allemand


Mort à 65 ans
Date de naissance
Le samedi
Il est né il y a 338 ans, 10 mois et 24 jours
Date de mort
Le mardi

Il est mort depuis 273 ans, 6 mois et 27 jours

Cause de la mort : AVC

Lieu de naissance
Eisenach, Allemagne Allemagne
Nationalité : allemande Allemagne
Signe astro : Bélier
Taille

180 cm


Célébrité liée


Jean-Sébastien Bach [ ʒɑ̃sebastjɛ̃ bak] (en allemand : Johann Sebastian Bach [ˈjoːhan zeˈbastan baχ] ), né à Eisenach (Duché de Saxe-Eisenach) le 21 mars 1685 ( dans le calendrier grégorien) et mort à Leipzig le , est un compositeur et musicien allemand.

Membre le plus éminent d'une famille de musiciens, sa carrière se déroule entièrement en Allemagne centrale, dans sa région natale, au début au service de petites municipalités et de cours princières sans importance politique, puis du conseil municipal de Leipzig, qui lui manifeste peu de considération : ainsi, jamais il n'obtient un poste à la mesure de son génie et de son importance dans l'histoire de la musique occidentale, malgré la considération de certains souverains allemands, tel Frédéric le Grand, pour le « Cantor de Leipzig ».

Devenu très tôt orphelin, sa première formation est assurée par son père, Johann Ambrosius Bach, puis par son frère aîné, Johann Christoph Bach. Mais il est aussi un autodidacte, passionné de son art, copiant et étudiant sans relâche les œuvres de ses prédécesseurs et de ses contemporains, développant sa science de la composition et particulièrement du contrepoint jusqu'à un niveau inconnu avant lui et, depuis lors, jamais surpassé. Jean-Sébastien Bach est un virtuose de plusieurs instruments, le violon et l'alto, mais surtout le clavecin et l'orgue. Sur ces deux derniers instruments, ses dons exceptionnels font l'admiration et l'étonnement de tous ses auditeurs ; il prétend tout jouer à première vue et peut improviser sur-le-champ une fugue à trois voix. Il a aussi une compétence reconnue et très sollicitée en expertise de facture instrumentale.

À la croisée des principales traditions musicales européennes (allemande, française et italienne), il en opère une synthèse très novatrice pour son temps. Bien qu'il ne crée pas de forme musicale nouvelle, il pratique tous les genres existant à son époque, à l’exception de l’opéra : dans tous ces domaines, ses compositions, dont seules une dizaine sont imprimées de son vivant, montrent une qualité exceptionnelle en invention mélodique, en développement contrapuntique, en science harmonique, en lyrisme.

La musique de Bach réalise l'équilibre parfait entre le contrepoint et l'harmonie, avant que cette dernière prenne le pas à partir du milieu du XVIIIe siècle. Il est, en particulier, le grand maître de la fugue, du prélude de choral, de la cantate religieuse et de la suite, qu’il a portés au plus haut degré d’achèvement. La principale destination de ses œuvres dépend beaucoup des fonctions exercées : pièces pour orgue à Arnstadt, Mühlhausen ou Weimar, de chambre et orchestrales à Cöthen, religieuses à Leipzig notamment.

Inspiré d’une profonde foi chrétienne, ses contemporains le considèrent souvent comme un musicien austère, trop savant et moins tourné vers l’avenir[Exemple/sens ?] que certains de ses collègues. Il forme de nombreux élèves et transmet son savoir à plusieurs de ses fils musiciens pour lesquels il compose quantité de pièces à vocation didactique, ne laissant cependant aucun écrit ou traité. Mais la fin de sa vie est consacrée à la composition, au rassemblement et à la mise au propre d’œuvres magistrales ou de cycles synthétisant et concrétisant son apport théorique, constituant une sorte de « testament musical ».

Son œuvre, comprenant plus de mille compositions, peu connue de son vivant au-dehors de l'Allemagne, passée de mode et plus ou moins oubliée après sa mort, puis pleinement redécouverte au XIXe siècle, est généralement considérée comme l'aboutissement et le couronnement de la tradition musicale du baroque : elle fait l’admiration des plus grands musiciens, conscients de son extraordinaire valeur artistique. Objet d'un véritable culte chez de nombreux musicologues et musiciens, Jean-Sébastien Bach est considéré, depuis sa redécouverte au XIXe siècle, comme un des plus grands compositeurs de tous les temps, si ce n'est comme le plus grand.

Source : Wikipedia 
Le but de la musique devrait n'être que la gloire de Dieu et le délassement des âmes. Si l'on ne tient pas compte de cela, il ne s'agit plus de musique mais de nasillements et beuglements diaboliques.
Il est facile de jouer de n'importe quel instrument de musique: il suffit d'appuyer sur la bonne touche au bon moment pour que l'instrument joue tout seul.
Je joue les notes comme elles sont écrites, mais c'est Dieu qui fait la musique.
J'ai travaillé dur. Tous ceux qui travaillent aussi dur que moi ont les mêmes résultats.
Là où il y a de la musique de dévotion, Dieu est toujours à portée de main avec sa présence gracieuse.
La musique : une harmonie agréable célébrant Dieu et les plaisirs permis de l'âme.
J'ai beaucoup travaillé. Quiconque travaillera comme moi pourra faire ce que j'ai fait.
Un travail incessant, une analyse, une réflexion, beaucoup d'écriture, une autocorrection sans fin, c'est mon secret.