Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
Charles X

Charles X


Mort à 79 ans
Date de naissance
Date de mort

Il est mort depuis 182 ans, 11 mois et 12 jours

Cause de la mort : choléra

Lieu de naissance
Versailles, France France
Catégorie
Familles royales
Signe astro
Balance

Célébrités liées



Louis XVIII
(frère)

Louis XVI
(frère)

Louis XV
(grand-père)

Louis XVII
(neveu)

Charles-Philippe de France comte d'Artois plus connu sous le nom de Charles X, né le au château de Versailles à Versailles en France et mort le à Görz en Autriche, est roi de France et de Navarre de 1824 à 1830. Il gouverne durant la période dite de la Restauration. Cinquième fils du dauphin Louis et de la dauphine née Marie-Josèphe de Saxe, il est le dernier petit-fils de Louis XV et de Marie Leszczynska, succédant à ses deux frères, Louis XVI et Louis XVIII, il est le roi de France le plus âgé, à son avènement (66 ans) comme à son décès (79 ans). Très attaché aux conceptions et aux valeurs de l'Ancien Régime, chef de file des ultraroyalistes sous le règne de Louis XVIII, il tenta d'incarner la continuité de l'État et de la monarchie après la période révolutionnaire, sans pour autant céder à la réaction. À son avènement, sa priorité est de conserver la Charte octroyée par son frère dix ans plus tôt. Très pieux et attaché aux concepts sociaux du christianisme, Charles X et son gouvernement se heurtent du reste à plusieurs blocages parlementaires après la démission du président du Conseil Villèle, en 1827. Souffrant vite de sa réputation, puis tentant de se passer de l'accord parlementaire en le neutralisant par ordonnances, sa politique provoque les premières émeutes des Trois Glorieuses. Populaire chez certains paysans et opposants à la Première République (de nombreuses insurrections royalistes ayant éclaté chez ceux dont la vie changeait drastiquement à cette époque), Charles X était au contraire moqué et critiqué par certains Parisiens. Son règne est marqué par la loi d'indemnisation des émigrés, et par les expéditions françaises en Grèce (1827) et en Algérie (1830).

Renouant avec la tradition du sacre en 1825, il est renversé en 1830 par une nouvelle révolution parisienne. Un groupe d'une centaine de députés présents à Paris, invite un cousin de la famille royale, le duc d'Orléans (fils de Philippe Égalité) à exercer les fonctions de chef de l'État avec le titre de lieutenant général du Royaume. Voyant la situation lui échapper, Charles X abdique en faveur de son petit-fils Henri d'Artois, duc de Bordeaux. Ayant signé son abdication (geste inconcevable selon les lois traditionnelles de la Monarchie) et ayant demandé à son fils de la contresigner (le dauphin Louis-Antoine de France étant censé renoncer à ses droits en faveur de son neveu), le roi déchu demande au duc d'Orléans de « régler les formes du gouvernement pendant la minorité du nouveau Roi ». Louis-Philippe, qui doit son pouvoir aux députés, n'accède pas à la demande de Charles X. Au lieu de cela, il accepte le titre de roi des Français que lui confèrent les députés et les pairs une semaine plus tard. Charles X, son fils, ses belles-filles et ses petits-enfants partent pour l'exil.

Charles X est le dernier Bourbon (de la branche aînée) à avoir régné, le 68e et dernier roi de France (puisque son successeur Louis-Philippe Ier est, lui, « roi des Français »).

Source : Wikipedia