Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
Louis XV

Louis XV

Monarque de France


Mort à 64 ans
Date de naissance
Le samedi
Il est né il y a 311 ans, 7 mois et 7 jours
Date de mort
Le mardi

Il est mort depuis 247 ans, 4 mois et 12 jours

Cause de la mort : variole

Lieu de naissance
Versailles, France France
Signe astro : Verseau

Célébrités liées


Louis XIV
Louis XIV

(arrière grand-père)
Louis XVI
Louis XVI

(petit-fils)
Louis XVIII
Louis XVIII

(petit-fils)
Louis XVII
Louis XVII

(arrière petit-fils)
Louis de France
Louis de France

(arrière petit-fils)
Louis-Joseph de France
Louis-Joseph de France

(arrière petit-fils)
Charles X
Charles X

(petit-fils)
Marie-Thérèse d'Autriche
Marie-Thérèse d'Autriche

(arrière grand-mère)
Philippe d'Orléans
Philippe d'Orléans

(arrière grand-père)
Louis XIII
Louis XIII

(arrière arrière grand-père)
Anne d'Autriche
Anne d'Autriche

(arrière arrière grand-mère)
Charles Ier
Charles Ier

(arrière arrière grand-père)
Stanislas Leszczynski
Stanislas Leszczynski

(beau-père)
 Madame du Barry
Madame du Barry

(maîtresse)

Louis XV, dit le « Bien-Aimé », né le à Versailles où il est mort le , est un roi de France et de Navarre. Membre de la maison de Bourbon, il règne sur le royaume de France du à sa mort. Il fut le seul roi de France à naître et mourir au château de Versailles.

Orphelin à l'âge de deux ans, duc d'Anjou puis dauphin de France du au , il succède à son arrière-grand-père Louis XIV à l'âge de cinq ans. Son pouvoir est alors délégué à son cousin et neveu du défunt roi, le duc d'Orléans, proclamé « Régent du Royaume », le , jusqu'au , date de l'entrée du jeune roi dans sa quatorzième année et de sa majorité, où il prend officiellement la direction du gouvernement. Le régent, pour faire casser le testament de Louis XIV qui encadre strictement ses prérogatives les pouvoirs du régent rend au Parlement son droit de remontrances, ce qui causera bien des tracas par la suite.

Les premières années de son règne se déroulent dans un calme relatif, sous la direction prudente de plusieurs précepteurs, qui lui transmettent une vaste culture. À sa majorité, il confie successivement le gouvernement à des parents proches, le duc d'Orléans, ex-régent, puis le duc de Bourbon, puis à l'un de ses anciens précepteurs, le cardinal de Fleury. Si avec ce ministre, la France prospère et s’agrandit de la Lorraine et du comté de Bar, sa volonté de faire de la bulle Unigenitus une loi d’état provoque la montée de l’opposition des parlements très imprégnés de jansénisme.

À la mort de Fleury, en 1743, Louis XV commence à gouverner seul en s’appuyant sur quelques secrétaires d’État et ministres quels que Conseils ainsi qu’un nombre restreint de hauts fonctionnaires. Intelligent mais timide et manquant de confiance en lui, gouverner n’est pas tâche facile pour lui surtout qu’il commence cet exercice alors que le mouvement des Lumières (philosophie) s’affirme, tout comme la physiocratie. Les parlements affirment à la suite de Le Paige, que leur corps à une ancienneté et partant une autorité égale voire supérieure à celle du roi et entrent en opposition. Ce sont eux qui provoqueront l’expulsion des jésuites de France en 1763. Enfin, en Europe la Prusse de Frédéric II (roi de Prusse) et la Russie s’affirment comme des puissances européennes, tandis que l’Autriche doit lutter pour conserver sa place. Sur les océans l’Angleterre déploie une flotte alors sans égale, et poursuit une une politique vigoureuse d’expansion outre-mer basée sur une maîtrise des océans.

Seul survivant de la famille royale stricto sensu (il est l'arrière-petit-fils de Louis XIV), il bénéficie au début de son règne d'un grand soutien populaire, ce qui lui vaut le surnom de « Bien-Aimé » en 1744 après une maladie qui faillit l'emporter à Metz. Cependant au fil des ans son manque de fermeté, l’opposition des parlementaires et d’une partie de la noblesse de cour, sa relation avec Madame de Pompadour , sa difficulté à se faire valoir à une époque où l’opinion publique (essentiellement alors parisienne) devient chose importante, amènent la disparition de sa popularité. À tel point que sa mort — de la variole — provoque des festivités dans Paris, comme il y en avait eu à la mort de Louis XIV. Ses relations avec ses maîtresses, dont il ressent une certaine culpabilité car il n’est pas philosophiquement libertin, le poussent à ne plus communier ni à pratiquer les rituels thaumaturgiques des rois de France ce qui conduit à une désacralisation la fonction royale.

Sous son règne, les arts sont florissants notamment la peinture, la sculpture, la musique et l’ameublement. Tout comme en philosophie et en politique les styles artistiques connaissent de profondes mutations vers 1750. La France connaît quelques de succès militaires sur le continent européen qui lui permettent d’acquérir le duché de Lorraine, le duché de Bar, ainsi que la Corse. En revanche, la France perd le contrôle d'une grande partie de son empire colonial, au profit de la domination coloniale britannique : tout particulièrement la Nouvelle-France en Amérique, ainsi que sa prépondérance aux Indes.

Source : Wikipedia 
On ne gouverne jamais une nation contre ses habitudes.