Menu
Anniversaire CélébritéAnniversaire Célébrité
anniversaire-celebrite.com
Philippe II

Philippe II

Empereur


Mort à 71 ans
Date de naissance
Le samedi
Il est né il y a 495 ans, 8 mois et 16 jours
Date de mort
Le dimanche

Il est mort depuis 424 ans, 4 mois et 24 jours

Cause de la mort : cancer

Lieu de naissance
Valladolid, Espagne Espagne
Signe astro : Gémeaux

Célébrités liées


Charles Quint
Charles Quint

(père)
Catherine d'Aragon
Catherine d'Aragon

(grand-tante et ex belle-mère)
Marie Ire
Marie Ire

(grande cousine et ex-épouse)
Marie de Médicis
Marie de Médicis

(petite cousine)
Anne d'Autriche
Anne d'Autriche

(petite-fille)
Charles le Téméraire
Charles le Téméraire

(arrière arrière grand-père)
Isabelle la Catholique
Isabelle la Catholique

(arrière grand-mère)
Ferdinand le Catholique
Ferdinand le Catholique

(arrière grand-père)
Henri VIII
Henri VIII

(ex beau-père)
Marie-Thérèse d'Autriche
Marie-Thérèse d'Autriche

(arrière petite-fille)
Louis XIV
Louis XIV

(arrière petit-fils)
Philippe d'Orléans
Philippe d'Orléans

(arrière petit-fils)
Élisabeth d'Autriche
Élisabeth d'Autriche

(nièce, petite cousine et belle-sœur)
Catherine de Médicis
Catherine de Médicis

(ex belle-mère)
Henri II (roi de France)
Henri II (roi de France)

(ex beau-père)
François II
François II

(beau-frère)
Charles IX
Charles IX

(ex beau-frère)
Henri III
Henri III

(ex beau-frère)
Marguerite de France
Marguerite de France

(ex belle-sœur)

Philippe II, en espagnol Felipe II, né le à Valladolid et mort le au palais de l'Escurial, fils aîné de Charles Quint et d'Isabelle de Portugal, est roi d'Espagne, de Naples et de Sicile, archiduc d'Autriche, duc de Milan et souverain des Pays-Bas de l'abdication de son père en 1555 à sa mort. Il devient roi de Portugal en 1580 après l'extinction de la maison d'Aviz. Il est roi consort d'Angleterre de 1554 à 1558 par son mariage avec Marie Tudor.

En tant que roi d'Espagne, il est à la tête des possessions espagnoles d'outre-mer, principalement en Amérique, qui lui assurent des ressources considérables, grâce aux mines d'argent du Mexique et du Pérou.

Se voulant le défenseur de la religion catholique, Philippe II connaît un succès majeur dans la lutte contre les Ottomans musulmans avec la victoire de Lépante en 1571. En revanche, la lutte qu'il mène contre le protestantisme connaît plusieurs échecs.

Son règne est en effet marqué par le soulèvement des Pays-Bas à partir de 1566-1568, qui aboutit en 1581 à la sécession des Provinces-Unies, bastion du calvinisme, dont son armée limite l'ampleur par la reconquête d'Anvers en 1585, sans pouvoir reconquérir les sept provinces du nord, notamment la Hollande et la Zélande ; puis par la guerre contre l'Angleterre qui débute en 1585 lorsque la reine Élisabeth décide de s'allier avec les Provinces-Unies, en raison justement de cette reprise d'Anvers ; l'événement marquant de cette guerre est en 1588 l'échec de l'Invicible Armada, qui devait envahir l'Angleterre, y rétablir le catholicisme, puis attaquer les rebelles néerlandais.

Simultanément, Philippe II intervient en France, alors en proie aux guerres de religion (1562-1598), notamment durant la huitième (1584-1598), pendant laquelle il soutient la Ligue catholique contre l'héritier présomptif de Henri III, le protestant Henri de Navarre. Celui-ci, soutenu par les protestants, mais aussi par de nombreux catholiques modérés (Montaigne notamment), devient pourtant roi de France en 1589, après qu'un moine fanatique a assassiné Henri III, et réussit à s'imposer face aux ligueurs et à l'armée espagnole, qui occupe une partie de la Bretagne, obligeant Philippe à signer le traité de Vervins (2 mai 1598), après avoir établi un régime de tolérance religieuse par l'édit de Nantes (avril 1598). Ce nouvel échec met fin à tout espoir de reconquérir les Provinces-Unies.

La mémoire de Philippe II est entachée par une légende noire, qui est pour une part le résultat de la propagande de ses ennemis protestants.

Source : Wikipedia